• Bonjour à toutes!

     

    Chose promises, choses dues, aujourd'hui nous continuons notre promenade historique dans Bayonne et nous pénétrons dans la Cathédrale.

     

    Avant de commencer le reportage photos, je m'excuse par avance pour la qualité des photos. L'intérieur du monument est très sombre. Les photos ne sont donc pas de bonnes qualités malheureusement...

     

    Lorsque vous pénétrez dans l'édifice, voici ce que vous découvrez dans le silence...

     

    L'allée centrale, soit la nef, constituée de sept travées à croisée d'ogives dont vous en apercevez une partie sur la photo.

     

    cath1.jpg

     

    Tout de suite, sur votre droite...Des armoiries.

     

    Les vitraux furent mis en place sur plusieurs siècles:  de la Renaisance au début du XVIème siècle.

     

    cath2.jpg

     

     

    Le vitrail de la chapelle des Fonds Baptismaux: Le baptême du Christ.

     

    cath3.jpg

    De riches statues...

    cath4.jpg

     

    cath5.jpg

     

    Vue sur les clefs de voûtes peintes, armoriés et retracent l'Histoire de Bayonne et son occupation anglaise.

    cath6.jpg

     

    Chaire datant du XVIIIème siècle et construite dans de l'acajou. Elle est encore à ce jour, comme neuve.

     

    cath7.jpg

     

    Le vitrail dit " De la cananéenne", XVIème siècle.

    Il est situé dans la chapelle Saint Jérôme.

     

    Ce vitrail a une double lecture. Bien évidemment religieuse avec "la guérison de la fille d'une cananéenne" mais aussi historique!

     

    Si vous regardez bien, nous pouvons découvrir la délivrance de la fille d'une cananéenne: Jésus , au centre du vitrail entouré de ses disciples, la mère agenouillée demandant à ce que sa fille sur la gauche soit délivrée du démon que l'on voit s'envoler.

     

    Et la double lecture: la délivrance des fils de François 1er! En 1525, François 1er désireux de reconquérir le Milanais, perdit la bataille et se retrouva prisonnier. En échange de sa libération, il accepta de livrer à Charles Quint, la Bourgogne et ses deux fils qui prirent sa place dans sa prison à Madrid!

    Une fois libéré, François 1er revint sur sa parole et la guerre reprit.

     

    En 1529, un accord de paix est trouvé: François 1er refuse au Milanais et épouse la soeur de Charles Quint, Eleanor et Charles Quint cède  la Bourgogne.

    Le roi de France céda aussi une rançon de deux millions d'écus d'or  en échange de la libération de ses deux fils qui rentrèrent en France un an après.

    cath8.jpg

    Des détails renforcent cette double lecture: dans le vitrail, des indices sont dispercés de ça et là: la salamandre, emblème de François 1er, ainsi que ces armes; un collier avec la toison d'or autour du blason de l'ordre de saint michel ( François 1er avait reçu cette distinction par Charles Quint lui-même).

    Dernier indice que vous pouvez apercevoir, deux couronnes sont disposées dans les médaillons au-dessus des vitraux. Ils représenteraient alors les deux enfants de François 1er.

     

    Au XIXe siècle, la cathédrale,après la Révolution française, la cathédrale a subi de gros dommages. La restauration est lancée par l’architecte Emile Boeswillwald sous l’épiscopat de Monseigneur Lacroix . La chapelle paroissiale Saint-Léon est ouverte ainsi que la sacristie, sacrifiant ainsi une galerie du cloître que vous découvrirez samedi prochain.

    Le coeur est également restauré dans un style néo-gothique. La plupart des vitraux sont refaits.

     

    cath9.jpg

     

    Les orgues de la Cathédrale: les orgues de la maison Merklin Schluze construites en 1865.

     

    Au-dessus des orgues, un superbe vitrail qui ne ressort pas malheureusement: La rose de la création.

    Ce vitrail représente les 7 jours de la création. En son sommet, se trouve l'emblème royal: un écu aux armes de France (les trois fleurs de lys) porté par deux anges et surmonté d'une couronne ducale.

    Souvenez-vous, cet écu se trouvait là!

     

    cath10.jpg

     

    La partie restaurée du choeur et un ange.

     

    cath11.jpg

     

    Derrière le choeur, respect...

     

    cath12.jpg

     

     

    cath13

     

    Petite vue des clefs de voutes.

     

    cath14.jpg

     

    Sur de  clefs de voûte armoriées et peintes s’inscrit l’histoire médiévale de la cité.

    N'ayant pas de trépied, j'ai mis beaucoup de temps à réussi à prendre la photo de ce chef-d'oeuvre représentant une nef bayonnaise symbolisant la puissance navale de la ville.

    Et de nouveau, double lecture possible: l'Histoire avec la période militaire. La nef bayonnaise avec cinq matelots; et Biblique, avec le symbole des quatre évangélistes.

     

    cath15.jpg

     

     

     

    cath16.jpg

     

    Un tableau explicatif regroupant toutes les croisées de voûtes.

    cath18.jpg

     

     

     

     

    cloitre17.jpg

     

    Et en sortant...

    cath21.jpg

     

    Lorsque la cathédrale sera bien restaurée, je vous la remontrerai et notamment le portail qui n'a plus ses statues, le heurtoir... Il y a encore tellement à dire et à montrer...

     

    J'espère que cette petite visite tant culturelle qu'historiquique vous aura plu.

     

    Si c'est la cas, je vous donne rendez-vous samedi prochain pour pénétrer dans le cloître, l'un des plus vaste de France.

     

    Je vous souhaite une bonne journée

     

    Petits doigts de fée


    47 commentaires
  • Bonjour à toutes

     

    sur les conseils d'une amie "bidouilleuse", je vais vous faire découvrir ma région, le Pays Basque.

     

    Je vais débuter par un superbe monument, la cathédrale Sainte-Marie de Bayonne, un pur joyau de l'art gothique.

     

    Cette cathédrale fut bâtie en plein coeur de la ville. Il est donc très difficile d'avoir une photo de LA cathédrale dans son ensemble car il n'y a pas beaucoup de recul.

    Vous apercevrez vous-même des quartiers autour de la cathédrale sur les photos.

     

    bayonne--cath1.JPG

    La voici qui s'élève vers le ciel gris...Deux tours hautent de 70 mètres...

     

    bayonne--cath2.JPG

     

    Suivons le guide... vers la cathédrale.La cave sera pour une autre fois.

     

    bayonne--cath3.JPG

    L'entrée principale de la cathédrale donnant face à la bibliothèque municipale. L'entrée est la partie la plus récente. Il faut tout de même savoir qu'il a fallu plus de 400 ans pour parvenir à achever ce monument...

     

    bayonne--cath5.JPG

     

    Et là, nous sommes observés de partout...

     

    bayonne--cath8.JPG

     

    La cathédrale est située au sommet de la butte dominant l'Adour et la Nive au coeur de la vieille ville.

    Comme vous pouvez le constater, des fleurs de lys ornent le dessus du portail de l'entrée principal.

     

    Pendant trois siècle, Bayonne fut anglaise.

    En 1451, la France repris Bayonne qui redevint donc Française.

     

    Il en reste aujourd'hui des vestiges: les fleurs de lys, marque du royaume de France.

     

     

     

    bayonne--cath9.JPG

    Vue d'ensemble de l'entrée principale, la plus récente donc...

     

    bayonne--cath10.JPG

    Comme vous pouvez le constater, les quartiers bayonnais sont tout proches de la bâtisse.

     

     

    bayonne--cath11.JPG

    Une très belle gargouille. L'expression de son visage est vraiment exceptionnelle.

     

     

    bayonne--cath13.JPG

     

    La face Est, du côté de la Nive.

     

    bayonne--cath14.JPG

     

    J'ai beau tout tenter, il est très difficile de parvenir à prendre une photo d'ensemble même un genou au sol.

     

     

    bayonne--cath16.JPG

     

    Et là, dans la partie restaurée, un tailleur de pierre, un vrai!

     

    bayonne--cath15.JPG

    Mais quelle finesse d'exécution! Quelle expression! Je suis restée en admiration devant cette oeuvre magnifique, riche en détail et en hommage au travail des bâtisseurs.

     

     

    bayonne--cath17.JPG

     

    Au sud, l'arrière de la cathédrale. On peut voir les magnifiques arcs-boutants, les vitraux...Toute la beauté de cette cathédrale gothique.

     

    bayonne--cath18.JPG

     

    bayonne--cath19.JPG

     

    Juste pour finir, avant quelques explications sur la cathédrale, une dernière gargouille restaurée... D'une pure beauté...

     

    bayonne, cath20

    Quelle beauté!

     

     

    Quelques chiffres:

    La construction de la cathédrale de Bayonne débuta en 1213 et ne s'acheva que 400 ans plus tard!

     

    En 1240, un cloître fut érigé (vous le découvrirez dans un prochain article).

     

    En 1998, elle est entrée au patrimoine mondiale de l'Humanité.

     

    Ses "mensurations":

    - longueur: 79,96 mètres

    - largeur: 33,40 mètres

    - la haute nef: 26,55 mètres

    - les bas côtés sont à : 12 mètres de haut

     

    Le plan de la cathédrale est traditionnel: en croix

     

    Pourquoi fut-elle érigée là?

    Sur l'emplacement de la cathédrale actuelle, se trouvait autrefois une cathédrale romane primitive qui fut détruites à deux reprises par des incendies violents en 1258 et 1310.

     

    Au XIII ème siècle, la première pierre fut posée et la toute dernière , 400 ans plus tard.Toutefois, les deux flèches ne furent achevées qu'au XIX ème siècle.

     

    Le XIXème siècle, étant le siècle de la restauration menée par l'architecte Emile Boeswillwald grâce aux legs d'un banquier et bienfaiteur de la ville.

     

    Aujourd'hui encore, elle est en restauration comme vous avez peut-être pu l'apercevoir sur une ou deux photos.

     

    A sa création, la cathédrale avait pour vocation d'accueillir les pèlerins en route pour Saint-Jacques de Compostelle.

     

    J'espère que cette petite visite extérieure vous aura plus. Si c'est le cas, je vous donne rendez-vous samedi prochain.

    Nous entrerons à l'intérieur de la cathédrale.

     

    Je vous souhaite un bon dimanche

     

    Petits doigts de fée


    55 commentaires
  • Bonjour à toutes

     

    vous vous souvenez il y a quelques jours, je vous demandais ce que pouvaient bien être ces "choses"?

     

    blokaus

     

    blokaus2

     

    Et la réponse est: des blockhaus!!

     

    Lors de la Seconde Guerre mondiale, le mur de l'Atlantique fut érigé par les Allemands et mené par un ingénieur allemand, Fritz Todt.

    Ce mur composé de milliers de blockhaus s'étendait du nord de l'Europe soit la Norvège, jusqu'en bas de l'Espagne.

     

    Bien entendu, la Côte Basque, zone sensible,  n'échappa pas à ce mur qui fut érigé en seulement deux années et conçu pour durer un millénaire!

     

    Il existe plus de 600 blockhaus différents.

     

    Bon nombre sont toujours en place car d'une part, ils sont construits en bêton armé et conçu pour supporter des attaques. Et d'autre part, il faut en garder pour que l'Histoire soit visible et ne s'oublie pas.

     

    Ces blokhaus sont visible sur la plage des Corsaires à Anglet.

     

    Bonne journée à toutes

     

    Petits doigts de fée

     

     


    17 commentaires
  • Coucou à toutes

     

    aujourd'hui, point de crochet ou de cadeaux que j'ai reçu mais des photos des plages d'Anglet prises en novembre dernier.

     

    Nous nous promenions sur la promenade avec mes enfants lorsqu'une tempête a commencé à se lever.

     

    Regardez comme c'est beau, l'océan qui se démonte...

     

    plage-anglet-decembre-2010.JPG

     

    et l'instant d'après...

     

    plage-anglet-decembre-2010-2.JPG

     

    Mieux vaut ne pas se trouver au bout de la jeté!

     

    Et là, je me suis retournée et je me suis demandée si un petit peu d'histoire, de la grande Histoire vous plairait?

     

    Sauriez-vous dire ce que sont des "choses" qui soutiennent la promenade et font parties intégrantes du paysage maintenant?

     

    blokaus-copie-1.JPG

    Bon, euh les tags ne sont pas d'époque... quel gâchis...

     

    blokaus2.JPG

    Et voilà ce que donne ces "choses" face à la mer, face à l'horizon donc...

     

    Pour les personnes du pays basque, chut... mais les autres? N'oublions pas que nous parlons de la grande Histoire...

     

    Je vous laisse réfléchir et vous souhaite une bonne journée

     

    Petits doigts de fée


    45 commentaires
  • Coucou

     

    comme vous le savez, j'ai passé quelques temps chez mes parents, au Pays Basque et j'ai joué les paparazzis non pas avec les starlettes locales mais avec les cochons!!

     

    Ben, oui! personne n'en avait eu l'idée, hein? ben, moi si! lol

     

    J'en vois certaines qui doivent se dire que je n'ai pas fait de break assez long.. Que nenni!

     

    Le cochon basque est réputé et plutôt étonnant à voir, jugez plutôt.

     

    Regardez la taille de la bête à côté "de l'arbre parapluie"!

    PB-cochon-basque.JPG

     

    Nous les trouvons un peu plus loin dans des champs car ce genre de "grosse bêbête" que la nature a tagué sur l'avant et l'arrière pour bien le rendre spécifique, vit essentiellement en semi-liberté dans des champs clôturés mais non dans des lieux clos sans lumière. naturelle ...

    PB porc basque

     

     

    Un petit zoom ...Je n'allais pas loupé cette superbe révérence devant ma noble personne! A moins qu'il ne soit en train de manger...

    PB porc basque2

     

    Lorsque je vous parlais de semi-liberté, voici de tous jeunes cochons. La photo donne l'impression d'une cage mais en fait, c'est un enclos très grand où évoluent les porcelets.

    Admirez au passage, la ronce du pays basque! belle , majestueuse avec tous ses piquants! lol

    PB porc basque3

     

    Nous pouvons même les rencontrer sur la route!! En voici la preuve.

    Si vous regardez bien la photo en bas à gauche, on peut apercevoir un bout de la carrosserie de la voiture. Comme quoi, on peut les approcher de très très près...

    PB-porc-basque5-copie-1.JPG

     

    Ma fille en le voyant, à tout compris à la chaîne alimentaire et c'est écrié "oh maman, y'a un cochon. Hum, miam, miam, le cochon! hé bon le cochon!"...

    Ok, le message est clair!

    Et un cochon en commande, un!  Merci papa noel! lol

    PB porc basque 4

     

    Bonne journée à toutes


    65 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique